AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 « Oh dear. » |Judi&Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Judicael
Judi ◭ No way back Home

avatar


◭ Schyzo? : Nope
◭ Pseudo : Spoon
◭ Célébrité : Jenna-Louise Coleman
◭ Crédits : Lemons.Incest (avatar) + Silver Lungs (signature)|| Tumblr (gifs)
◭ Sms envoyés : 77
◭ Né(e) le : 02/07/1994
◭ Inscrit(e) le : 25/12/2013
◭ Age irl : 24
◭ Âge du personnage : plus de 500 ans
◭ Race : Ange
◭ Côté coeur : ...
◭ Job : Fugueuse professionnelle
◭ Humeur : Ironique

MessageSujet: « Oh dear. » |Judi&Emma   Mer 1 Jan - 18:42


« Oh dear. »
"You are the most human, human being, that I have ever met. "

Judicael & Emma Winstead

Le soleil venait de se coucher, la lumière se faisant de plus en plus faible au fur et à mesure que l’astre solaire disparaissait à l’horizon. Dans un petit appartement au sud de la ville, une silhouette s’agitait lentement dans les pièces de la petite habitation, allumant ici et là de petites lumières pour raviver les teintes des murs fraîchement repeints. La silhouette était celle d’une jeune femme, tout juste la vingtaine, brune avec des yeux noisettes légèrement en amandes. Ses cheveux, lisses, tombaient en cascades au niveau de ses épaules et de ses omoplates et la demoiselle était vêtue d’une robe rouge à pois blancs, sur laquelle elle avait superposé une simple veste noire. Elle circulait pieds nus dans les couloirs de l’appartement qu’elle semblait si bien connaître. En somme, elle avait l’air tout à fait banal, elle semblait normale, sans rien qui sortait de l’ordinaire. Sauf qu’elle n’avait rien d’ordinaire, bien au contraire même. On le voyait dans ses yeux et dans sa façon de se tenir ; elle faisait beaucoup plus vieille, elle avait l’air d’avoir vu beaucoup plus de choses que ce qu’une jeune femme d’une vingtaine d’années tout juste aurait eu le temps de voir. Et c’était le cas ; ce n’était pas Louise – car c’était ainsi que la jeune femme se prénommait – que l’on pouvait à présent observer, mais Judicael, qui avait pris possession de ce corps après que la jeune femme lui ai donné son consentement. Elle venait de bien loin, elle avait vu et vécu certaines choses que le commun des mortels ne pouvait imaginer … Elle avait connu la douleur et la peine, la haine et la colère. Et alors que d’autres se seraient laissés consumer par tous ces sombres sentiments, Judicael tenait bon tant bien que mal, maintenant tous ces sentiments dans un coin de son esprit et tentant d’y penser le moins possible.
La journée venait tout juste de s’achever, mais ce n’était pas comme si cela était d’une quelconque importance aux yeux de Judicael. Elle ne ressentait ni fatigue, ni lassitude, peu importe ce qu’elle faisait dans la journée … Ange du Seigneur oblige …. Enfin, tout était relatif ; cela faisait maintenant plusieurs siècles que Judicael n’avait pas mis les pieds au Paradis, cela faisait longtemps que Judicael avait perdu la foi en ses frères et sœurs. Avec ses ailes atrophiées, elle n’était plus certaine de pouvoir se considérer comme un Ange … Après tout, qu’était-elle sans ses ailes ? Plus qu’une simple humaine, puisqu’elle possédait toujours sa Grâce, mais pas un Ange à part entière puisqu’elle n’était plus en pleine possession de ses moyens. Elle était entre deux eaux diraient certains, alors que d’autres préféreraient dire qu’elle avait le cul entre deux chaises ; mais qu’importe la formulation de l’idée. Elle ne savait juste plus vraiment ce qu’elle était, et ce n’était pas une situation facile à vivre. Après avoir été déçue par sa fratrie et même son Père – oui, son Père l’avait déçu, c’était triste à dire, mais c’était bien la vérité … Où était-Il quand elle l’avait appelé à l’aide, lorsque ses frères et sœurs s’étaient retournés contre elle sans raisons apparentes ? – Judicael se retrouvait livrée à elle-même et doutait de sa propre personne. C’en était à devenir fou. Mais la brune tenait bon … cela faisait depuis plusieurs siècles qu’elle vivait avec un tel état d’esprit et elle avait fini par s’y faire. Elle n’allait donc pas faiblir maintenant …

Enfin. Je crois que nous nous sommes perdus en chemin ; l’objectif de ce discours était de vous raconter la façon dont vivait Judicael parmi les humains, et non pas de vous faire part de cet état d’esprit déprimant dans lequel elle se trouvait constamment depuis que ses frères et sœurs lui avaient abîmés ses ailes – si vous saviez ce que le profond sentiment d’avoir été trahie par ses semblables et la colère envers l’injustice de ce qu’on lui avait fait subir pouvait faire à un Ange. Reprenons donc là où nous étions partis à la base ; l’Ange Judicael s’était très bien adaptée à sa nouvelle vie et faisait tout –ou presque – comme un être humain digne de ce nom. Elle se révélait être assez gourmande, surtout en ce qui concernait les sucreries que les Humains appréciaient tant, elle était bon public en ce qui concernait les diverses émissions qui pouvaient passer à toute heure du jour et la nuit. Depuis qu’elle avait fuis sur Terre, elle n’avait pas mis les pieds dans une église, elle ne parlait plus de Dieu en faisant allusion à lui en tant que Père et fuyait les conversations qui touchaient à la religion ; ces sujets la mettaient terriblement mal à l’aise. Alors elle vivait comme elle le pouvait, passant inaperçu auprès de ces Humains qui manquaient cruellement de bon sens et d’un certain don d’observation. Ce n’était pas non plus comme si cela dérangeait Judicael dans le fond car elle appréciait se mélanger à la foule, se faire passer pour ce qu’elle n’était pas. Cela lui facilitait pas mal les choses, pour tout vous dire … Comme ce soir.

Car après avoir allumé toutes les lumières du petit appartement qu’elle occupait, l’Ange se rendit bien vite compte qu’elle n’avait rien de bien intéressant à faire entre quatre murs. Elle avait déjà regardé la télévision toute la journée, et elle n’en pouvait plus de rester enfermée. Il fallait qu’elle aille prendre l’air. Chose qu’elle s’empressa de faire, enfilant une paire de bottines noires assortie à sa veste et attrapant les clefs du petit trois pièces. Judicael verrouilla soigneusement la porte d’entrée et dévala les escaliers quatre à quatre, arrivant du deuxième étage au rez-de-chaussée rapidement sans même avoir à battre de ses ailes presque totalement inutiles maintenant. La brunette s’engagea dans la rue, fourrant ses mains dans ses poches et avançant d’un pas sûr et décidé. Où allait-elle ? Elle n’en avait absolument aucune idée … Dieu seul savait où ses pas la porteraient. Elle n’avait rien de mieux à faire après tout, alors advienne que pourra … !


fiche by snow sparrow.
crédits gifs ;; tumblr.

_________________

I wont give up
Even if they tear me apart, even if they drag me to Hell, I won't give up. 'Cause I've never seen anything as beautiful as you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Emma Winstead
Emma ◭ I'm bleeding from the inside

avatar


◭ Schyzo? : melody et chris.
◭ Ta bouille :
◭ Pseudo : systran.
◭ Célébrité : rebecca romijn.
◭ Crédits : tumblr (gifs).
◭ Sms envoyés : 60
◭ Inscrit(e) le : 25/12/2013
◭ Âge du personnage : 25 ans, 39 ans réellement.
◭ Race : désignez cela comme vous le souhaitez.
◭ Côté coeur : l'amour.... voilà une chose pas faite pour tout le monde.
◭ Job : sans emploi.
◭ Humeur : étrangement étrange.

MessageSujet: Re: « Oh dear. » |Judi&Emma   Sam 4 Jan - 11:33


 « Oh dear » ☆ plus humain que jamais.
L

a nuit menaçait subitement de tomber. Emma le savait. Entre temps, elle s’était arrêtée, en pleine forêt, contemplant le ciel. Le soleil se dissipait peu à peu, mais cela ne dérangeait pas notre petite lézard. Cette dernière avait passé pratiquement toute sa journée en forêt, il faut dire qu’elle n’avait pas grand-chose à faire. Son voisin l’avait encore énervée, résultat, elle s’était encore transformée façon Hulk ! Enfin bon, il fallait voir le bon côté des choses, elle s’était précipitée dans un endroit plus sûr pour elle afin d’être loin des gens. Et depuis qu’Emma traînait dans la forêt, personne n’était venu la déranger. Et tant mieux. En même temps, sincèrement, qui n’aurait pas peur d’un monstre comme elle ? Même que certains chasseurs avaient eu peur d’elle. Au point d’abandonner. C’est sûr que les frères Winchester ne l’auraient pas fait, mais bon, entre nous, il fallait vraiment dire que c’était des poules mouillées ces autres chasseurs ! Bien qu’Emma pouvait le comprendre. Quand elle se transformait, elle voyait bien qu’elle était horrible, rien que par son physique elle le voyait. Néanmoins, par son caractère aussi. Une fois bleue elle perdait tout contrôle et massacrait des gens. Heureusement la plupart du temps son médecin –qu’elle soupçonnait légèrement de quelque chose- l’aidait à se reprendre.

Cependant ce soir-là, il n’était pas là. Notre petite lézard était donc seule. Seule dans les bois. C’était toujours mieux pour elle que de rester enfermée à l’intérieur de sa résidence, où il fait trop chaud, où il fait trop froid, où elle entend sans arrêt son voisin.... la forêt la rendait beaucoup moins nerveuse, même si avec tout les petits bruits de la nature elle avait plus de chance de paniquer et de se transformer. Malgré elle, Emma n’aimait pas forcément tuer des gens. Elle les tuait pratiquement que quand elle était sous transformation, et encore, la plupart du temps elle était avec Jules, son médecin. Et s’il n’était pas là, elle se forçait toute seule à ‘redevenir’ humaine, ce qui était plutôt compliqué à vrai dire. Pourtant, quand le ciel fut enfin couvert par les nuages, elle se calma. Peut-être parce qu’elle avait prit le temps de s’arrêter, respirer profondément l’air que ça l’avait calmée ? Peut-être. Emma aimait les endroits tranquilles, et parfois elle se disait qu’il lui suffisait de peu pour qu’elle reprenne son apparence normale. Il lui suffisait même qu’elle se concentre sur autre chose que la haine, la colère ou encore la solitude, et la revoilà normale.

Il y avait un petit désavantage lorsqu’elle redevenait humaine. Tout comme façon Hulk, elle ‘perdait’ ses vêtements. Sauf qu’elle était vraiment nue. En général son médecin est auprès d’elle ou alors il vient la voir pour les apporter des habits, mais Emma savait qu’aujourd’hui il ne ferait rien. Quand elle était sous transformation, sa peau bleue cachait toutes ses parties (notamment avec ses sortes ‘d‘écailles’), alors que quand elle avait l’apparence d’une simple humaine tout était plus ou moins normal. Notre petite lézard soupira. D’abord, son visage commença à avoir la peau légèrement beige, puis ses yeux redevinrent comme avant (sous transformation ses yeux étaient jaunes), puis vint sa chevelure rousse qui redevint noire, puis enfin, vint tout son corps. Entièrement nue et allongée dans la forêt, elle avait soudainement un gros vide. Sans ses ‘pouvoirs’, Emma sentait que sa santé était faible après chaque transformation. Elle soupira. Après avoir espéré être seule dans la forêt, elle espérait maintenant que quelqu’un arrive ! Par son plus grand étonnement, elle entendit, au loin, un pas lourd et décidé. « Il y a quelqu’un ? » Interpella Emma. Cette phrase lui faisait penser aux films banals d’horreurs où par exemple les femmes disent Il y a quelqu’un ? Alors qu’un tueur se balade dans la cuisine. Pff, elle espérait quoi, que le tueur dit Ouais c’est moi j’suis le tueur, j’suis dans la cuisine, tu veux un sandwich ? Hmhm. Enfin bref, là, il ne s’agissait sûrement pas d’un tueur en série.

« Il y a quelqu’un ? Si oui, s’il vous plaît, venez m’aider.... » Répéta t-elle plus fort. Elle n’avait certes pas prit en compte que cela pouvait être un chasseur, mais elle était vraiment dans une mauvaise posture, et puis, si c’était quelqu’un lui voulant du mal, elle se débrouillerait, comme toujours.





code by Mandy

_________________

Emma Winstead

« Dans leurs derniers moments la plupart des gens révèlent qui ils sont réellement. »

« Je suis comme un chien enragé qui court après une voiture, mais si j’en attrape une je ne sais pas à quoi elle me serait utile. »

« La seule façon raisonnable de vivre en ce bas monde, c’est en dehors des règles. »
codes par shyvana sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Judicael
Judi ◭ No way back Home

avatar


◭ Schyzo? : Nope
◭ Pseudo : Spoon
◭ Célébrité : Jenna-Louise Coleman
◭ Crédits : Lemons.Incest (avatar) + Silver Lungs (signature)|| Tumblr (gifs)
◭ Sms envoyés : 77
◭ Né(e) le : 02/07/1994
◭ Inscrit(e) le : 25/12/2013
◭ Age irl : 24
◭ Âge du personnage : plus de 500 ans
◭ Race : Ange
◭ Côté coeur : ...
◭ Job : Fugueuse professionnelle
◭ Humeur : Ironique

MessageSujet: Re: « Oh dear. » |Judi&Emma   Sam 4 Jan - 22:05


« Oh dear. »
"You are the most human, human being, that I have ever met. "

Judicael & Emma Winstead

Judicael avançait à pas souples et mesurés dans les rues désertes de la ville alors que le bruit des talons de ses bottines résonnant sur les pavés du trottoir brisait le silence presque morbide dans lequel elle semblait plongée. Sa silhouette se reflétait sur les vitrines sombres des boutiques qui avaient été, il y avait quelques heures de cela, bondées de monde et très animées. Comme si tout le monde avait disparu en même temps que l’astre solaire … Ce qui était loin de déplaire à l’être qui habitait le cœur de la jeune femme qui circulait présentement dans la ville, sans trop savoir où elle pourrait bien se rendre. Oh, ce n’était pas qu’elle ne connaissait pas la ville, bien au contraire même ! Depuis le temps qu’elle vivait sur Terre – c’est-à-dire depuis quelques années maintenant – l’Ange avait trouvé refuge dans cette ville et ne l’avait jamais quitté, empruntant le corps et la vie de son véhicule pour s’intégrer du mieux qu’elle pouvait. Elle avait eu accès à la mémoire de Louise – le prénom de son véhicule pour ceux qui auraient oublié – et connaissait donc la ville presque mieux que sa poche. La demoiselle se savait où se rendre si elle avait envie de se distraire, elle savait où aller si elle désirait être au calme … Cependant en cet instant précis, Judicael ne savait pas ce qu’elle voulait. Ou plutôt si, mais aucun des lieux qu’elle connaissait ne s’accordait à ses désirs nocturnes ; à savoir une longue promenade sous les étoiles, ni plus ni moins. Ce n’était pas compliqué, c’était même très simple à faire … Mais la brune ne voulait pas rester dans la ville ; c’était un paysage qu’elle connaissait trop bien et elle avait besoin d’un peu de changement.
Aussi se permit-elle de fouiller dans la mémoire de son hôte et pu voir qu’une forêt se trouvait à l’extrémité de la ville. Fort bien, cela ferait très certainement l’affaire ! Quelque peu réjouie par l’idée de se retrouver dans un endroit aussi calme et reposant – car oui, même si elle était un Ange, elle avait besoin de recharger ses batteries aussi de temps à autres – Judicael accéléra le pas, adoptant un rythme de marche rapide et plus énergique. Elle passa encore devant de nombreuses boutiques mais ne prêta aucune attention aux enseignes qui l’entouraient ; ce n’était pas non plus comme si elle en avait besoin, la garde-robe de son hôte lui suffisait amplement et elle n’avait aucune économie à gaspiller … Car depuis qu’elle avait pris possession de ce corps, l’Ange avait quasiment tout plaqué ; le petit boulot de l’Humaine, ses études, ses amis et son potentiel petit-ami … Elle avait juste conservé son logement dans l’espoir de le transformer dans son petit coin de Paradis sur Terre. C’était là un projet bien ridicule, mais depuis qu’elle avait fuis ses frères et sœurs qui lui avaient fait tant de mal, Judicael cherchait à se raccrocher à tout ce qu’elle pouvait. Et même un petit appartement de trois pièces aussi ridicule que celui qu’elle occupait pouvait faire l’affaire. Ce n’était pas l’idéal, rien n’était comparable au sentiment de plénitude qu’elle avait lorsqu’elle était au Paradis, mais c’était toujours mieux que rien ; elle savait qu’elle avait un endroit bien à elle, un genre de nid douillet, où elle était en sécurité – elle était devenue un peu paranoïaque depuis ‘’l’incident’’ et elle avait tracé des sigils et des symboles anti-démons partout dans l’appartement, au cas où …

Enfin … ! La brune ne tarda pas à quitter la ville, empruntant un sentier bien moins régulier que les rues pavées de la ville, et ce fut presque avec un certain soulagement qu’elle pénétra dans la forêt. Elle n’était pas énorme, mais suffisamment conséquente pour que Judicael passe une bonne partie de la nuit et de l’aube à explorer ses moindres recoins. Et cela lui plaisait grandement ; enfin un espace où elle pouvait se laisser aller sans craindre les regards indiscrets des autres Humains, enfin un espace sans bâtiment laid et sans air pollué à souhait … Si elle avait été Humaine, la demoiselle aurait très certainement empli ses poumons de cet air revigorant avant de s’aventurer plus profondément entre les arbres. Sauf que Judicael n’était pas Humaine, aussi se contenta-t-elle juste de laisser l’ombre d’un sourire planer sur le coin de ses lèvres, avançant sans plus attendre pour découvrir les secrets qui se cachaient entre les racines et les feuilles mortes.
Judicael n’était pas des plus délicates … Elle avançait à pas lourds et peu discrets ; les branches se brisaient sous ses semelles et les feuilles crissaient en s’émiettant. Elle n’avait guère envie de faire dans la dentelle ce soir, elle voulait juste marcher le plus possible, changer d’air … Car elle en avait grandement besoin ; l’Ange passait la plupart de son temps à ruminer enfermée entre quatre murs, à douter d’elle, à craindre que ses frères et sœurs ne la retrouvent – tôt ou tard, c’était ce qui allait se passer, elle en était certaine – et à vérifier que les sigils qu’elle avait tracés étaient bien en place, nourrissant ainsi sa paranoïa maladive … C’était malsain, Judicael en avait bien conscience, mais c’était plus fort qu’elle ; elle s’était ancrée dans cette routine et ne parvenait pas à s’en déloger.

L’Ange aurait pu se perdre encore longtemps dans ses pensées, vadrouillant là où ses pieds voulaient bien la porter, si elle n’avait pas entendu une voix d’abord lointaine qui se rapprochait au fur et à mesure où elle avançait. Surprise par cela – elle ne s’attendait pas à ce qu’une courageuse (la voix était définitivement celle d’une femme) se promène dans la forêt à une heure aussi tardive après tout – la demoiselle interrompit sa marche et tendit tous les muscles de ce corps qui ne lui appartenait pas, prête à se défendre en cas de besoin. Mais elle se rendit vite compte que ce n’était pas nécessaire ; la voix était presque désespérée et un brin faiblarde. Ses instincts lui criaient qu’elle n’avait aucun souci à se faire et qu’elle pouvait suivre sa curiosité qui lui conseillait d’aller voir ce qu’il se passait pour qu’une jeune femme appelle ainsi à l’aide.
A pas de velours, Judicael s’approcha discrètement de la direction d’où venait la voix et elle ne tarda pas à apercevoir une jeune femme à terre. Elle fronça les sourcils en prenant en compte l’état d’extrême vulnérabilité dans lequel elle se trouvait ; la jeune femme était nue et semblait complètement perdue. Hésitante, l’Ange sortit de l’ombre et s’approcha d’elle, ne la lâchant pas du regard. Les traits de son visage étaient tirés, témoignant de son intense concentration et de sa méfiance, alors qu’elle avançait vers la demoiselle en détresse, lui tendant sa veste – qui devait être un peu courte pour elle vu que le véhicule de Judicael était un petit gabarit mais c’était toujours mieux que rien – à bout de bras. Les lèvres plissées, elle ne dit pas un mot alors qu’elle fixait la demoiselle d’un regard méfiant et curieux.


fiche by snow sparrow.
crédits gifs ;; tumblr.


HRP:
 

_________________

I wont give up
Even if they tear me apart, even if they drag me to Hell, I won't give up. 'Cause I've never seen anything as beautiful as you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Oh dear. » |Judi&Emma   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Oh dear. » |Judi&Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Austen, Jane] Emma
» [poupée] Dear Lélé Girl - Avril 2010
» Emma
» [Darwin, Emma] Les mathématiques de l'amour
» Réponses de Sandy Welsh aux questions des internautes sur Emma ( nov 2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE WERE BORN TO DIE :: COLUMBIA, MISSOURI :: Around :: The forest-